lundi 31 décembre 2007

Bibliographie Alice Faye


Livres pour les enseignants :

- Un demi-siècle de journal télévisé, de Benoit Aiguillon, L’Harmattan (2001)

- La fabrication de l’information – Les journalistes et l’idéologie de la communication) de Florence Aubenas et Miguel Benasayag, La Découverte (1999)

- Comprendre la télévision de François Jost, coll.128 Armand Collin (2005)

- Introduction à l’analyse de la télévision de François Jost, coll.Ellipses (2004)

- L’éducation aux médias de la maternelle au lycée de, Scéren-CNDP (2005)

Livres pour les élèves :

- Les 1000 mots de l’info, pour mieux décrypter le discours de l’actualité de Elisabeth Combres et Florence Thinard, Gallimard jeunesse (2005)

- Les clés de l’info, pour mieux comprendre les médias et l’actualité de Elisabeth Combres, Florence Thinard et Sophie Lamoureux, Gallimard jeunesse (2005)

- La santé sans télé, de Sophie Cherer, Ecole des Loisirs (2004)

- La télévision de Jacques Beaumont, Christine Sagnier, Yves Beaujard, coll. « Histoires de … » chez Fleurus (2005)

- Télé : Ouvre l'œil ! de Magali Clausener-Petit, Pascal Petit, Milan Jeunesse (2003)

- La télé nous rend fous (Anthologie), « Etonnants classiques » GF

- Le journalisme, dossier de la revue Mégascope (Nathan)n°6, mars 2003

Cd-rom :

- Apprendre la télé : le JT , Céméa-Jériko , Clémi et INA (2004)

Filmographie :

- Le journal commence à 20 heures de William Karel (1999)

- Le 13h de TF1, un journal télévisé et ses coulisses , Clémi/Sceren-CNDP (2003)

Sitographie :

- www.france5.fr site ressource pour des images libre de droit. Possibilité de visionner l’émission Arrêt sur images et Madame, Monsieur bonsoir.

- www.mediametrie.fr pour trouver les mesures d’audience.

- www.csa.fr où l’on trouve les textes de loi concernant la télévision.

- Les sites officiels des différentes chaînes qui proposent de visionner les différents JT en ligne.


dimanche 30 décembre 2007

Pub pour Reporter sans frontière

video


Je suis tombée sur cette publicité sur le site de CulturePub.
Il s'agit d'une pub qui met en scène la retransmission télévisée du résultat des élection en Ukraine. Une journaliste en bas à gauche de l'écran traduit en langage des signes les commentaires enjoués du commentateur. A un moment, elle prend l'initiative de ne plus traduire ce qu'on lui indique et s'adresse directement au peuple sourd d'Ukraine... Jolie illustration de ce que devrait être le travail de journaliste, au-delà de toute pression politique.
Il s'agit là d'une fiction, mais la réalisation en elle-même, le cadrage, les artifices du journal télévisé laissent à penser que cette vidéo fut réellement diffusée. Ne vous laisser pas avoir par ce qu'on vous dit à la télévision...

------------------------------------------------------------------------------------
Message de rectification
------------------------------------------------------------------------------------
Il s'agirait non pas d'une fiction comme j'avais pu le croire mais bien d'un événement réel. Je vous renvoie aux commentaires de ce post où un internaute m'a apporté de précisieuses informations vis à vis de cet événement.

J'ai pu retrouver le témoignage de cette interprète sur le site des rapports annuels de RSF. Le voici.

"
Témoignage

« Je ne veux plus vous mentir »

Natalia Dmytruk, interprète pour malentendants de la chaîne publique ukrainienne UT-1, a dénoncé en direct, en langage des signes, le 25 novembre 2004, la falsification des résultats de la Commission électorale centrale qui annonçait que le nouveau président était Victor Ianoukovitch.

Etait-ce une décision spontanée ?
Non, ce fut une décision très réfléchie, longuement mûrie. Car l’enjeu était tout simplement énorme. Je savais que je prenais le risque d’être licenciée immédiatement. Mais c’était plus fort que moi, les malentendants n’ont accès qu’à ce bulletin d’information d’UT-1, ils n’ont pas d’autre source d’informations. J’avais besoin de leur dire que j’étais désolée d’être ainsi obligée de mentir en traduisant des résultats qui n’étaient qu’une mystification et qui annonçaient officiellement que Viktor Ianoukovitch était notre nouveau président. Alors je leur ai dit, en langage des signes : « Les résultats de la Commission sont falsifiés. N’y croyez pas. Notre nouveau président est Iouchtchenko. Je ne veux plus vous mentir et c’est probablement mon dernier jour à ce poste. » Je pensais sincèrement qu’on ne me pardonnerait pas mon audace. Mais à ma grande surprise, personne ne m’a critiquée à la sortie du journal télévisé. Mes collègues journalistes, qui n’étaient pas au courant de ce que j’avais décidé, étaient surtout stupéfaits. Ils ont décidé de se réunir dans la salle de rédaction afin d’en discuter et ils m’ont totalement approuvée. Ils ont ensuite demandé à la direction davantage de liberté éditoriale. Et je n’ai pas été licenciée.

Le lendemain de votre intervention, le présentateur du journal télévisé d’UT-1 a lui-même déclaré : « Nous ne vous mentirons plus jamais. » Vous attendiez-vous à une telle révolution médiatique ?
Nous avons vécu quelque chose de formidable, de l’ordre d’une véritable renaissance personnelle et professionnelle, après des années d’étouffement. Non, à vrai dire, je ne m’attendais pas à une réaction d’une telle ampleur.

Pensez-vous qu’il n’y aura plus de censure sous le président Viktor Iouchtchenko ?
Oui, je suis très optimiste. La liberté de la presse va mettre évidemment du temps à s’installer. Il faudra faire les choses par étapes. Mais aujourd’hui, je suis confiante et j’admire notre nouveau Président. Un retour en arrière me paraît impossible, désormais.

Décembre 2004



mardi 25 décembre 2007

Plantu



Petit dessin de Plantu (que j'ai chopé dans un calendrier qui a été offert par le Papa Noël à mon tonton).
Et puis accesoirement je suis allée faire un tour du côté du site de Plantu...
Tout pleins de dessins et des petits reportages sur son métier forts intéressants.

vendredi 21 décembre 2007

L'Education aux médias de la maternelle au lycée




Il s'agit d'un livre édité par le CNDP et le Clemi qui m'a été fourni par Alice Faye. Il regroupe les initiaves de professeurs autour du thème de l'éducation aux médias. Ils sont regroupés sous 4 thèmes :
- favoriser la maîtrise des langages oral et écrit
- se rencontrer, s'ouvrir aux autres
- enseigner autrement
- nouer des partenariats
Il est intéressant de voir comment se sont organisés ces ateliers, les difficultés auxquelles il a fallut fait face, et les résultats des ces expériences (parfois menées sur plusieurs année).
Ce qui m'a marqué c'est la difficulté qu'a soulevée un professeur : si les élèves se trouvent investis lors des activités, il est difficile de répercuter au quotidien les bons réflexes que l'on peut avoir dans une situation de jeu ou de création. Il existe une fracture entre l'espace de l'école et le chez-soi qu'il est difficile de rompre.

La Communication - des origines à Internet










Voici un autre livre que j'ai trouvé à la médiathèque de Neudorf. Il constitue une bonne base de donnée au niveau historique. Chaque média est décortiqué dans une partie où sont reprises les grandes découvertes et les personnalités qui ont contribué à l'invention. Mais il ne s'arrête pas à la compréhension des médias. Il interroge la notion de communication dans son sens plus large. Une première partie aborde tout d'abord : comment communiquer ? par le corps et les gestes, les sons et la parole... C'est en effet primordial de définir de qu'est l'information avant de s'interroger sur la façon dont on la transmet.


mercredi 19 décembre 2007

Rdv Geordes Heck

Compte rendu du rendez-vous avec M. Heck à la Maison de l'Image.

Un travail à développer sur plusieurs années ?

" le message c'est le medium. "
Mac Luhan

A chaque étape :
>> une contrainte
>> une caractéristique
>> des enjeux

Créer un dynamique de dialogue
>> faire des commentaires

Jeu d'expérimentation - de simulation

Problème des sources à régler (comment en trouver de bonne qualité, droit d'auteur)

Ma batterie d'exemples
>> attention à la cible qui peut être loin de tout ça
>> travail d'explication des exemples - sorte de modules interactifs
>> ouvrir à d'autres
>> stimuler une démarche active envers l'info (ex : pourquoi pas essayer de trouver des exemples au quotidien ?)

Rdv Cab

// Mon sujet
Jeu - des cartes mission ?
Déperdition de l'information - il est dommage de ne pas voir le morphing et de masquer au fur et à mesure les étapes
Dans quel sens ? de la source à l'image diffusée ou inversement ?
Ne pourrait-on pas penser différentes façons de jouer ? une classe entière - une personne face à l'écran ?
Jeu de piste sur le terrain ?

mardi 18 décembre 2007

Rdv Alice Faye

9h00 tapante au Rectorat, j'ai rendez-vous avec Alice Faye pour la première fois. Elle me reçoit dans une petite salle avec un bon café. J'avais apporté avec moi mon dernier récapitulatif de sujet et mes schémas. Je lui ai exposé mes envies et mes pistes de sujet. Alice Faye est professeur de français dans un collège en ZEP dans les alentours de Strasbourg. Elle a donc pu m'aider à répondre à quelques questions que je me posais, notamment sur le cadre de diffusion dans lequel pourrait s'inscrire mon "jeu", mais aussi et surtout de me faire part de son expérience dans le domaine de l'éducation aux médias. Elle m'a d'ailleurs fourni des documents qui rassemblent des témoignages d'enseignants. Rachelle Marx est également venue jeter un coup d'oeil à ce que je proposais. Finalement tout ce que j'avais préparé pour leur présenter mon travail, m'a aussi permis d'être bien au clair avec ce que je proposais. Aussi elles ne voyaient plus très bien en quoi elles pouvaient m'être utiles. Ma la rencontre fut néanmoins enrichissante. Très bon accueil ! Merci encore ! et j'en suis repartie avec de la lecture, des adresses et des contacts, toujours et encore...

// Contacts
CRDP - Sandrine Diesel
sandrine.diesel@crdp-strasbourg.fr
Des clefs pour apprivoiser la télé (journée de formation pour les professeurs, organisée par le Vaisseau)
>> possibilité de tester mon projet avec des enseignants
Biblitohèque de Neudorf - Sandrine Tejel ou Emmanuel Baudin
CapTV

lundi 17 décembre 2007

Schéma - La Chaîne de l'information




Voilà une deuxième version plus complète et finalement plus lisible. Le schéma du haut retrace le parcours de l'information (c'est moi qui l'ai fait, donc il serait peut-être bien de le faire valider par quelqu'un ou alors d'en trouver un déjà tout fait?). Le schéma d'en bas indique en quoi cela a des conséquences au niveau de l'information (description textuelle et exemple visuelle de ce que cela pourrait donner...).

dimanche 16 décembre 2007

Schéma - La Chaîne de l'information : d'où viennent les infos




Ceci est un premier schéma qui indique la provenance des informations et les relations qui sont entretenues entre les différents protagnistes. La tâche se révèle un peu plus ardue que ce que je pensais. Il est encore un peu complexe pour le moment... car il est difficile d'être réellement exhaustif. Il peut y avoir des mouvement d'avant-arrière qu'il est difficile de traduire visuellement sans que cela encombre trop de visuel global. Je vais peut-être essayer de simplifier tout ça...

samedi 15 décembre 2007

Les dessous de l'Info























Voici un livre que j'ai trouvé à la bibliothèque de Neudorf, où je suis allée pour la première fois. C'est une bibliothèque qui est bien fournie au niveau des équipement pour les petits.
Ce livre s'intitule "Les Dessous de l'info". Les textes sont de Mélina Gazsi et de Florence Vielcanet, les illustrations de Gilles Freluche. Il est paru aux éditions De La Martinière Jeunesse en 2005.

Il aborde le métier de journaliste et son rôle, mais pas seulement. Il met en garde le jeune lecteur contre les dérives qu'il peut y avoir avec l'information (tiens tiens...) et souligne le fait que chaque petit lecteur est en mesure (et à le devoir) de se faire opinion de ce qu'il entend ou voit. C'est donc une analyse du monde du journalisme tout en finesse et en humour (avec des dessins parfois grincants...). Pour un petit bouquin à destination des enfants, il aborde là beaucoup de thème, avec une grande pédagogie et n'ayant pas peur de le dire cherche à réveiller le petit citoyen qui est en nous ! Il m'a en tout cas était très utile dans la compréhension globale de la chaîne de l'information. Comme je n'ai trouvé nulle part un schéma global retraçant toute cette chaîne, je vais essayer d'en faire un à partir de mes notes...

Agence Reuters...

video





Petite vidéo sur une bourde de l'agence Reuters qui a diffusé une dépêche comprenant un contre-sens conséquent... et image de correction.

On comprend alors pourquoi certain préfère un discours simplifié au maximum, fait de petites phrases chocs que l'on retient aisément, au discours alambiqué et complexe d'autres personnes (mais peut-être parfois plus instructif?). On aborde ici à la fois la question de la vulgarisation des information, indispensable pour pouvoir toucher un plus large public, mais aussi la question du format de retransmission de l'information. En effet, si les reportages télévisés n'étaient pas limités dans le temps (ou si les reportages dans la presse n'étaient pas limités au niveau du nombre de caractère), il n'y aurait pas de coupures dans le discours, qui amènent parfois à un total contre-sens comme dans le cas présent. C'est donc toute la difficulté du montage qui est ici mise en avant : les coupes sont nécessaires pour transmettre une information mais elles sont parfois aussi à l'origine d'une déperdition de l'authenticité du propos.

vendredi 14 décembre 2007

Rdv Claire Witt

Dernier rendez-vous de ma folle journée !
Avec la discussion de Claire, je me suis dit que peut-être j'envisageais déjà une forme trop cadrée de mon sujet. Peut-être est-il possible d'envisager de créer un outil global où, à partir de la même base de donnée, on pourrait avoir accès à plusieurs utilisation : une partie peut-être plus encyclopédique, et une partie jeu ? à suivre...

// Mon sujet
Nécessité de spatialiser la chaîne de l'information
>> regarder du côté des encyclopédies du type MégaJunior ?
Balises de la réalité - même si pas entièrement exhaustif

Rdv Meyer

Ce rendez-vous m'a permis de me rendre compte de la différence entre le contexte de son sujet et le mémoire. Il ne doit en aucun cas être exhaustif. Si le travail de contextualisation du sujet est indispensable, ce n'est toutefois pas le but du mémoire, qui doit plus cibler un problème très précis et chercher à y répondre en apportant nos qualités dans le domaine du graphisme. Il faut une question nécessaire.

// Mon sujet
L'horizon des images, ce sont les mots.
L'horizon des mots, ce sont les images.
Jean Luc Nancy, Sans commune mesure
Le journal télévisé : objet fabriqué

// Mémoire
Lieux de l'apprentissage de l'image ?
Apprendre l'image ?
Fascination de l'image dans notre société
>> croyance et crédibilité des images
distinction du vrai, du faux - se construire des preuves
crédibilité = prouver
croyance = de l'ordre du mental

// Références
Citizen Cam
La petite fabrique de l'image
La société de consommation de soi, Quessada

Rdv Poncer

Cet échange avec Poncer m'a fait prendre une nouvelle direction. A la question "a partir de quel matériel iconographique pourrait se faire mon jeu ? documents d'archive, d'actualité ou fictifs ?", nous avons finalement évoqué le fait que mon jeu être beaucoup plus de l'ordre de la métaphore, un jeu avec des formes simples qui symboliseraient "de l'information". Cela me donne une marge de manoeuvre beaucoup plus importante et d'autres idées... héhé.

// Mon sujet
Jeu : figuratif ou pas ?
>> métaphorique + illustration par quelques exemples concrets connus
Détérioration graphique - changement de couleur - moirage (idée du bruit)
>> étudier les effets d'optique - un effet = un filtre

Se documenter sur le chemin de l'info, pas à pas
Trouver des exemples de détérioration de l'info
Etudier les effets d'optique et toruver des correspondances

// Références
Polémix : site de paroles d'hommes politques recomplilées
Site de Plantu
Warla Lavater

jeudi 13 décembre 2007

Document de présentation de mon sujet





Mon sujet, les enjeux et le contexte remis au goût du jour.

Présentation de mon sujet personnel



samedi 8 décembre 2007

Marianne en Campagne





Extrait de la présentation de ce dvd par Le blog de Marianne2

Un film d'Ariel Nathan
Production : Phares et Balises

Janvier 2007. La machine électorale se met en branle, tous les journalistes sont sur le pied de guerre. Pour un journal d'opinion comme Marianne, l'élection présidentielle représente un enjeu de taille. Il faut sans cesse anticiper, se positionner sur les événements de la campagne, affirmer son identité vis-à-vis des autres journaux. Pendant cinq mois, Ariel Nathan a filmé la vie de la rédaction, rythmée par la campagne présidentielle : de la traditionnelle conférence du lundi à la validation finale de la couverture, en passant par les débats d'idées, les apartés de couloir et les meetings politiques. Il nous offre un film drôle et décapant sur le monde du journalisme.

Ariel Nathan, 56 ans, est réalisateur de films documentaires pour la télévision depuis 1994 : « Sacrée laïcité » (France 3), « L'océan pharmacien » (France 5), « La colo des homards » et « Chronique d'un caillou mazouté » (France 3), « Retour à Plozevet » (France 3, Odyssée, RTBF), « Accident de carrière » (Arte). Il collabore au magazine Littoral produit par France 3 Ouest. Il habite à Rennes où il a créé un festival de films documentaires sur la justice avec l'association Comptoir du Doc et l'association pour l'animation du Parlement de Bretagne.

Ce dvd donne une petite idée de ce en quoi consiste le travail d'un journaliste. Le thème de la Campagne présidentielle, sujette à bien des espérances et des projections, permet de mettre d'autant plus en évidence toutes les contraintes et les pressions qui pèsent sur les journalistes dans la rédaction de leurs sujets au quotidien, leurs doutes et leurs hésitations... On assiste au déroulement de plusieurs journées, en passant de la conférence de rédaction, au choix du titre, à la réalisation de dessin de presse.
En définitive, ce film constitue un reportage relativement complet sur le métier de journaliste et sur ses coulisses, à la fois drôle, instructif mais aussi interpellant (en contrepoids avec le reportage de William Karel, Le Journal commence à 20h, dans la mesure où il est réalisé en collaboration avec l'équipe du journal elle-même).

vendredi 7 décembre 2007

Rdv OM Nadel

/// Compte rendu

Redéfinir le cadre
Classe, maison, bibliothèque ?

laclasse.com
>> sites web à disposition de toutes les écoles

Le dessin - machine outil
>> informatif - sorte de compte-rendu

Différence entre l'information et le décorum

TheGuardian - Publicité pour le journal - Pb de cadrage

Redéfinir le type de jeu : il s'agit ici plus d'expérimenter...

-----------------------------------------------------------------------------------

Sujet perso

Bon plutôt qu'un sujet sur le point, je m'oriente vers une analyse sémantique des textes qui ont bercé notre enfance : contes des fées, nouvelles, histoires courtes...

En fait, mon hésitation se situe du fait que je ne me base sur rien, et mon envie de jeu autour de la signification du mot "point" est purement visuelle, graphique. Je n'ai pas envie de réfléchir le propos au-delà de ce qu'il me semble nécessaire... Je compte donc bien réaliser ce projet sur une semaine de work shop "les doigts dans l'encre" durant l'année. Mais de là à le présenter comme étant mon deuxième sujet de diplôme...

Voilà donc ce à quoi nous avons abouti avec Olivier Marc Nadel.


/// Compte-rendu

Revisiter la forme d'un texte
>> texte connu

Une vision de la sémantique plus que du propos
ex : Gulliver
>> déjà une foule d'images
>> en renvanche, la manière d'articuler le texte, le style, la forme, on en a aucune idée

Possibilité de construire une petite collection comparant les style de plusieurs auteurs classiques : Balzac, Maupassant, Molière ?
>> petite collection

Métaphore du style du texte
Détournement
Changer le rapport texte/image

-----------------------------------------------------------------------------------

Et juste pour le plaisir des yeux, une petite animation de Michaël Dudok de Wit que m'a montrée Olivier Marc Nadel...

jeudi 6 décembre 2007

Réponse de Alice Faye - Prise de contact

Réponse de Alice Faye ! J'ai rendez-vous avec elle Mardi 18 au Rectorat.

" Bonjour
Georges m'a parlé de votre projet. On peut en discuter, c'est très intéressant, l'idéal serait de travailler avec le Clemi, mais comme Rachelle n'est pas très disponible, je peux p-être vous proposer autre chose. Pourriez-vous passer au Rectorat le mardi 18/12 à 9h30 (c'est le dernier créneau de rdv que j'ai de libre avant les vacances). Sinon, nous pouvons nous voir à un autre moment (mardi, mercredi ou jeudi a-m) auquel je ne travaille pas, mais plutôt chez moi au centre-ville (je garde ma fille de 8 mois et c'est compliqué pour moi de donner rdv à l'extérieur). Qu'en pensez-vous?
Sinon, si vous pouvez attendre la rentrée, je serai plus libre en janvier.


Alice Faye
Chargée de mission cinéma et audiovisuel
à la Délégation Académique à l'Action Culturelle
Académie de Strasbourg
tél: 06 31 87 38 72 "

mercredi 5 décembre 2007

Mail à Alice Faye - Prise de contact

Suite à ma rencontre avec Georges Heck, j'ai eu le contact d'une personne travaillant au Rectorat et déléguée à l'action culturelle de l'académie. C'est une collègue de Rachelle Marx (du CLEMI) avec laquelle j'avais déjà tenté de prendre contact sans succès. Voici donc le mail que je lui ai envoyé, en espérant une réponse positive...


" Bonjour,


Je m'appelle Estelle Broihanne. Je suis étudiante à l'École Supérieure des Arts Décoratif de Strasbourg en section Communication - Didactique visuelle. Cette section a pour vocation de créer des moyens visuels, ou des outils (que ce soit sur support papier ou multimédia) permettant d'expliciter un phénomène, une expérience, une manipulation, une pédagogie... Je suis actuellement en 5éme année et je prépare mon diplôme pour la fin de cette année. Ce diplôme consiste en l'élaboration de projets à vocation didactique bien sûr et d'un mémoire sur le thème choisi.

J'ai eu votre contact par l'intermédiaire de M. Georges Heck, qui est un de mes enseignants en sémiologie et m'a conseillé de faire appel à vous.

Pour mon diplôme, je suis intéressée pas le thème des médias, et plus particulièrement, sur l'éducation aux médias. Comment mieux s'informer ? Quelles sont les bonnes attitudes à avoir vis à vis de l'information ? J'envisageais de réaliser un "jeu", à destination des enfants (peut-être même scolaires) permettant d'expérimenter à la fois la difficulté de communiquer juste (face aux contraintes mais aussi aux impératifs qu'il peut y avoir...) tout en acquérant de bons réflexes en tant que spectateur actif et réfléchis, d'acquérir le recul nécessaire à une bonne compréhension de l'actualité. Ce jeu pourrait mettre en oeuvre différents outils, à savoir une complémentarité entre un écran et un jeu papier (type jeu de société).

C'est pourquoi les actions et l'expérience acquises par le Clemi me semblent très intéressantes et j'aimerais beaucoup pouvoir en parler avec vous. J'avais déjà tenté de contacter votre collègue Rachelle Marx à ce propos, mais qui est apparemment en charge d'un projet très prenant. J'aimerais donc beaucoup vous rencontrer afin de discuter plus amplement de ce projet et, si cela vous intéresse, d'envisager pourquoi pas une collaboration sur ce thème. Avec votre expérience et mes qualités graphiques et de scénario, nous pourrions, je pense, élaborer un beau projet qui pourrait peut-être même s'inscrire dans une de vos actions ?

En attendant votre réponse, je vous remercie d'avance de l'attention que vous porterez à ce mail et espère vous rencontrer très bientôt.

Cordialement.

Estelle Broihanne "

jeudi 29 novembre 2007

Débat - La démocratie au défi de l'audimat

J'avais vu à la Fnac qu'était organisé un débat intitulé "La démocratie au défi de l'audimat". Suite à quelques imprévus, la soirée s'est finalement déroulée autrement que ce qui était indiqué sur la brochure, car Patrick Le Lay, célèbre président de TF1 a dû finalement décliner l'invitation car M. Sarkozy a choisi cette soirée pour s'exprimer à la Nation... du coup Regis Debray, qui devait nous donner "quelques raisons d'espérer" nous a aussi fait faux bond.





Finalement donc, juste une table ronde aura résisté, mais là où le débat devait s'avérer virulent, on a finalement assisté à un dialogue entre personnes toutes plus ou moins d'accord entre elles... c'est dommage.

Voici néanmoins ce que j'en ai retenu.
- Jean Libon - RTBF 13 décembre 2006
- Aujourd'hui = société de jouissance et non plus de désir
>> qui dit jouissance, dit apétance privée
- Floraison de "petits récits"
"Les idées sont séduisantes, mais les récits font vendre." Christian Salmon
- Eric Hazan - Il n'y a plus d'espace neutre et pacifiés
- Dany Robert Dufour - Transformation des limites de la famille
"le troisième parent" = la télévision
La télévision n'est pas un média adressé. Elle parle toute seule. Elle peut tout dire. Ici l'enfant n'est pas un locuteur potentiel - Ordre du discours : quand quelqu'un parle, on attend qu'il ait fini.

mercredi 28 novembre 2007

Opération Lune



Je ne pouvais m'empêcher en évoquant le nom de William Karel de faire un post sur Opération Lune. Il s'agit d'un "docu-menteur" comme aime à le préciser son auteur... Je vous gâche peut-être un peu la surprise, mais ce reportage, qui semble présenter les preuves indiquant que les photos prises sur la lune ont en fait été prises en studio. Mélangeant documents d'époque et interview, ce reportage est en fait totalement faux. C'est au montage que William Karel à détourner entièrement le sens des images filmées.

Alors qu'est ce qui nous a fait croire, même l'espace d'une seconde que tout était vrai ? Le ton monocorde de la voix off du "journaliste", ou peut-être encore la petite musique qui ajoute au ton dramatique... en définitive, les artifices du documentaire et le montage qui ont été très habilement utilisés...

Mais ce que je trouve également extraordinaire, c'est que tout au long du film, William Karel nous met en garde contre le pouvoir illusionniste des images et quand le générique de fin démarre, le spectateur croit en la fin du documentaire. Même si quelques doutes subsistent quant au fait que ces photos soient vraiment réalisées en studio, il reste perplexe et songeur. En effet, certaines personnes interviewées nous sont connues, telle que Donald Rumsfeld, certains faits sont avérés, comme le prêt de la lentille par la Nasa à Kubrick pour le tournage de Barry Lindon qui reste un peu mystérieux.
Et c'est ce moment là que choisit William Karel pour nous révéler sa propre supercherie ! Et le générique est en fait le making-off du tournage... Mais, alors même que William Karel nous met en garde contre ce que l'on voit en général, nous étions nous-même en train d'être bernés par des images totalement fausses sans trop le soupçonner. Voilà une bien élégante leçon à retenir !

Le journal commence à 20h

video

Voici un extrait du film de William Karel, le Journal commence à 20h... Cela donne une petite idée du monde du journalisme, en espérant que le montage ait un peu accentué les aspects négatifs du métier ! L'image parle d'elle même...

Site de l'INA






Il me fallait revenir sur l'organisation du site de l'INA, archives pour tous.
Ce site reprend la structure développée dans le dvd du JT, apprendre la télé. Il enregistre automatiquement les actions de l'internaute : les vidéos visionnées apparaissent directement sous forme de miniature en haut du site, dans la zone réservée à cet effet nommé "parcours". Ainsi, il devient aisé de confronter les extraits visionnés, car ce site est avant tout une mise à disposition des archives pour le grand public. Si le visionnage est gratuit pour la plupart (ou alors un simple extrait), le téléchargement est payant. Le site a donc dû développé un outil simple d'utilisation et rapide permettant peut-être de faire un choix entre plusieurs extraits visionnés. L'outil "parcours" répond exactement à ce besoin.

Par ailleurs, lorsque l'on clique pour visionner un extrait, une visionneuse est mise en place. Et, après une publicité dont on se serait bien passée, on peut voir l'extrait choisi. L'espace est là encore subdivisé en plusieurs zones : une zone de projection, une zone de description du média (sorte de fiche détaillée) et une zone intitulée "Rebondir par mots clefs". Cette dernière zone est là encore un moyen efficace de navigation à travers toute la base de donnée du site.

Ce site est donc là encore une illustration d'organisation de données complexes, permettant plusieurs navigations (thématique, recherche textuelle...) à partir d'une même info. L'étude de ce site est donc très instructive pour moi, dans la mesure où je pense que de proposer plusieurs manières d'accéder à une information ainsi qu'une structure d'analyse efficace peuvent constituer un plus dans la compréhension d'un sujet aussi complexe qu'est l'éducation aux médias.

Le JT - Apprendre la télévision

video

Voici une démo du dvd rom dont m'a parlé Georges Heck. Je l'ai trouvée sur le site de l'INA à cet endroit. Il semble que de nombreuses manipulations soient possibles à partir d'une même base de document. Il peut à la fois être utilisé pour un usage personnel ou pour un usage collectif (en classe par exemple). Ce que je note particulièrement c'est le recours à l'utilisation d'un bloc note interactif qui permet de se construire sa propre visite du sujet (chose que l'on retrouve également sur leur site internet consacré aux archives). Je vais essayer de me le procurer afin de pouvoir mieux comprendre son organisation.

mardi 27 novembre 2007

Rencontre Georges Heck

J'ai donc aujourd'hui rencontré Georges Heck. Il était très intéressé par mon sujet et cette discussion m'a bien fait avancer. Il m'a également promis de m'envoyer des textes se référant à mon thème et une prochaine rencontre à la Maison de l'image mi décembre pour voir où j'en suis et me montrer d'autres choses...
En attendant, voilà donc ce qui ressort de notre discussion.

// Le mémoire
Attention à ne pas faire un mémoire de pédagogie, qui correspondrait plus à un boulot d'étudiant en IUFM. Il faut se rappeler que nous sommes en didactique visuelle et trouver en quoi nous, en tant que graphiste didacticien, pouvons apporter quelque chose au propos.
Il est toutefois indispensable je pense qu'il est indispensable de faire une première partie d'ordre plus générale, afin de montrer au lecteur les directions possibles, le fait que l'on a conscience de l'étendue du sujet et que là dedans, j'ai choisi de cibler mon questionnement sur...

// Mon sujet
Une réflexion critique sur la presse - une réflexion portée sur la presse
Pas tant sur le pouvoir persuasif des images : termes à redéfinir, car présenter ainsi, on pourrait plus penser à un travail sur l'image de pub
> il s'agit plus ici de comment penser une éducation aux médias ?
point de départ : les médias - impératifs, contraintes, économiques, idéologiques...


/// Commentaires annexes

// La semaine de la Presse
Etudier cette manifestation - sa visée
Quelles hypothèses ?
Quelles finalités ?

// Trouver des contacts
L'APTE - Audiovisuel pour tous dans l'éducation
Le CLEMI - Rachelle Marx (je lui ai fait part du fait que j'avais tenté de la contacter en vain, et donc M. Heck va peut-être un trouver un autre contact au Rectorat)

// Des références
Le Journal commence à 20h, de William Karel (>> Opération Lune)
Jeux de rôles à Carpentras, de Jean-Louis Comolli
Suivis de journalistes pendant une campagne électorale, de Jean-Louis Comolli
CD Rom INA sur le journal télévisé

vendredi 23 novembre 2007

Document de présentation du projet




Une première version plus aboutie de mon projet, des lignes directrices, des grandes thèmes abordés dans mes lectures.
Envoyé à Georges Heck aujourd'hui.




jeudi 15 novembre 2007

Mail Rachelle Marx - Prise de contact

J'ai trouvé le contact d'une personne travaillant au CLEMI (Centre de Liaison et d'Education aux Médias et à l'Information). Il s'agit de Rachelle Marx, qui est sur Strasbourg. Je lui ai envoyé un mail aujourd'hui en espérant pouvoir la rencontrer le plus rapidement possible, car je suppose que son expérience dans les milieux scolaires pourrait m'aiguiller vers des possibilités que je n'avais pas encore envisagées.

" Bonjour,
Je m'appelle Estelle Broihanne. Je suis étudiante à l'École Supérieure des Arts Décoratif de Strasbourg en section Communication - Didactique visuelle. Cette section a pour vocation de créer des moyens visuels, ou des outils (que ce soit sur support papier ou multimédia) permettant d'expliciter un phénomène, une expérience, une manipulation... Je suis actuellement en 5éme année pour préparer mon diplôme à la fin de cette année. Ce diplôme consiste en l'élaboration de projets à vocation didactique bien sûr et d'un mémoire sur le thème choisi.
J'ai choisi de m'intéresser à la communication de l'information, au pouvoir persuasif des images et à la difficulté de retranscrire un événement.
J'ai choisi de cibler les enfants car je crois qu'avec les évolutions des nouvelles technologies de nouveaux systèmes d'apprentissage ont été adoptés, et il serait intéressant de les développer, d'en inventer de nouveaux afin de créer une nouvelle méthode d'enseignement. Par ailleurs, les enfants sont aussi des adultes en devenir. C'est pourquoi il me semble indispensable de les sensibiliser aux possibles dérives de l'image, à son rôle et au recul indispensable à la bonne compréhension d'une information.
Ce projet pourrait prendre la forme d'un jeu, dont la forme reste à définir (jeux de rôle, d'aventure, jeu multimédia ou papier...). Il jouerait le rôle de médiateur entre l'image et l'enfant.
C'est pourquoi je fais appel à vous. J'ai vu que sur votre site Internet vous organisiez des événements autour de ce thème. N'étant pas moi-même journaliste, je suis à la recherche de personnes ou d'organigramme susceptibles de bien vouloir m'aider dans ce projet. Seriez-vous donc intéressée par une collaboration autour de ce projet ? Serait-il possible de vous rencontrer afin de pouvoir en discuter de vive voix ?
Je vous remercie d'avance de l'attention que vous porterez à ce courrier.
Cordialement.
Estelle Broihanne "

mardi 13 novembre 2007

Rencontre Georges Heck

Aujourd'hui je suis allée voir Georges Heck pour lui parler de mon sujet. C'était mon prof de sémio en troisième année et il s'occupe également de la Maison de l'Image à Stasbourg donc je crois qu'il serait intéressant de lui parler de mon sujet. Suite de l'épisode le 27 Novembre, car il n'était pas disponible aujourd'hui. Il m'a dit cependant de lui envoyer un petit topo en attendant. Ya plus qu'à !

mardi 6 novembre 2007

Mail au CUEJ - Prise de contact

Et puis tant que je suis lancée, j'essaye de contacter le CUEJ, une école de Journalisme à Strasbourg, mais je crois que si je veux vraiment une réponse, il faudrait que j'aille sur place...

" Bonjour,

Je suis étudiante à l'École Supérieure des Arts Décoratif de Strasbourg en section Communication - Didactique visuelle. Cette section a pour vocation de créer des moyens visuels, ou des outils (que ce soit sur support papier ou multimédia) permettant d'expliciter un phénomène, une expérience, une manipulation... Je suis actuellement en 5éme année pour préparer mon diplôme à la fin de cette année. Ce diplôme consiste en l'élaboration de projets à vocation didactique bien sûr et d'un mémoire sur le thème choisi.
J'ai choisi de m'intéresser à la communication et à l'information et c'est pourquoi je fais appel à vous.

En effet, je m'interroge sur le pouvoir de persuasion des images, dans une société qui lui accorde de plus en plus de place, mais surtout comment sont-elles produites et "modifiées" ? Quel est le chemin de l'information ? Je voudrais en fait que mon projet mette en lumière la différence entre le point de départ qu'est l'événement, et l'image d'arrivée, l'information. J'aborde ici la grande question du décalage entre savoir, connaître et comprendre. J'entends par là que ce qui m'intéresse c'est le décalage entre ce que l'on voit, et ce qui se passe réellement. Je pense par exemple au choix d'une image, plutôt que telle autre, à l'importance du cadrage lui-même qui, en sélectionnant une partie du réel, ôte une part parfois importante de l'information, ou bien encore, à l'utilisation d'images d'illustration parfois sans rapport avec le commentaire associé et qui, dans ce contexte totalement différent, prend une toute autre signification et participe à la propagation d'une idée parfois contradictoire avec celle initialement développée par les images.

Je ne sais pas encore quelle sera la forme finale de ma réalisation, mais je pensais réaliser un "outil" multimédia (Cd rom ou en ligne) permettant de décrypter toutes les couches de l'information afin de développer l'esprit d'analyse et de recul du "spectateur". Peut-être s'agira-t-il d'un jeu permettant d'expérimenter cette difficulté de communiquer une information ou cela aura peut-être une toute autre forme.

N'étant moi-même pas journaliste, j'ai bien conscience de mon manque de connaissance de ce système et du monde de l'information en général. Je vous fais donc simplement part de ma volonté de m'intéresser à ce problème. Je serais ravie d'envisager une collaboration avec vous, (un étudiant peut-être intéressé ou bien même un professeur ou un chercheur ?) et d'apporter ma contribution à l'élaboration d'un outil de décorticage de l'image. Si cela vous intéresse je reste bien sûr à votre disposition pour vous expliquer plus en détail mon questionnement ou vous rencontrer. Et dans le cas contraire, pourriez-vous peut-être m'indiquer des personnes ou des organismes qui seraient intéressés par mon propos et qui pourraient m'aider. Je vous remercie d'avance de l'intérêt que vous porterez à mon mail et vous souhaite une bonne continuation dans l'élaboration de votre site, car je reste persuadée que de telles initiatives permettent un équilibre nécessaire au bon fonctionnement de la société actuelle, où la part accordée à la communication est de plus en plus importante.

Dans l'attente de votre réponse.
Cordialement.

Estelle Broihanne "

Mail ASI - Prise de contact

Arrêt sur Image étant incontournable sur mon sujet, je me décide enfin à leur envoyer un mail. On verra bien si je reçois une réponse...

" Bonjour,

Je suis étudiante à l'École Supérieure des Arts Décoratif de Strasbourg en section Communication - Didactique visuelle. Cette section a pour vocation de créer des moyens visuels, ou des outils (que ce soit sur support papier ou multimédia) permettant d'expliciter un phénomène, une expérience, une manipulation... Je suis actuellement en 5éme année pour préparer mon diplôme à la fin de cette année. Ce diplôme consiste en l'élaboration de projets à vocation didactique bien sûr et d'un mémoire sur le thème choisi.
J'ai choisi de m'intéresser à la communication et à l'information et c'est pourquoi je fais appel à vous.

En effet, je m'interroge sur le pouvoir de persuasion des images, dans une société qui lui accorde de plus en plus de place, mais surtout comment sont-elles produites et "modifiées" ? Quel est le chemin de l'information ? Je voudrais en fait que mon projet mette en lumière la différence entre le point de départ qu'est l'événement, et l'image d'arrivée, l'information. J'aborde ici la grande question du décalage entre savoir, connaître et comprendre. J'entends par là que ce qui m'intéresse c'est le décalage entre ce que l'on voit, et ce qui se passe réellement. Je pense par exemple au choix d'une image, plutôt que telle autre, à l'importance du cadrage lui-même qui, en sélectionnant une partie du réel, ôte une part parfois importante de l'information, ou bien encore, à l'utilisation d'images d'illustration parfois sans rapport avec le commentaire associé et qui, dans ce contexte totalement différent, prend une toute autre signification et participe à la propagation d'une idée parfois contradictoire avec celle initialement développée par les images.

Je ne sais pas encore quelle sera la forme finale de ma réalisation, mais je pensais réaliser un "outil" multimédia (Cd rom ou en ligne) permettant de décrypter toutes les couches de l'information afin de développer l'esprit d'analyse et de recul du "spectateur". Peut-être s'agira-t-il d'un jeu permettant d'expérimenter cette difficulté de communiquer une information ou cela aura peut-être une toute autre forme.
Je suis donc intéressée par votre démarche. Comment parvenez-vous à repérer les "bugs" des images et autres sous-entendus parfois vicieux dus à une association d'images et de texte sans lien direct ou fausse ? Comment débusquez-vous ces mécanismes ?

Je m'intéresse également à la façon dont vous allez passer d'une émission diffusée sur une chaîne de grande écoute (où votre démarche faisait plus l'objet d'un exposé), à un site internet (avec toutes les possibilités mais aussi les dérives que cela peut donner). Cela vous donne-t-il plus de liberté ? Est-ce que ce changement de diffusion vous ouvre d'autres voies d'expérimentation ? Mais aussi, comment allez-vous gérer ce pouvoir de diffusion instantanée (et je pense notamment au recours à des commentaires qui peuvent à la fois se révéler très perspicaces ou bien d'autres beaucoup moins constructifs...)

N'étant moi-même pas journaliste, j'ai bien conscience de mon manque de connaissance de ce système et du monde de l'information en général. Je vous fais donc simplement part de ma volonté de m'intéresser à ce problème. Je serais ravie d'envisager une collaboration avec vous et d'apporter ma contribution à l'élaboration d'un outil de décorticage de l'image. Si cela vous intéresse je reste bien sûr à votre disposition pour vous expliquer plus en détail mon questionnement ou vous rencontrer. Et dans le cas contraire, pourriez-vous peut-être m'indiquer des personnes ou des organismes qui seraient intéressés par mon propos et qui pourraient m'aider. Je vous remercie d'avance de l'intérêt que vous porterez à mon mail et vous souhaite une bonne continuation dans l'élaboration de votre site, car je reste persuadée que de telles initiatives permettent un équilibre nécessaire au bon fonctionnement de la société actuelle, où la part accordée à la communication est de plus en plus importante.

Dans l'attente de votre réponse.
Cordialement.

Estelle Broihanne "

vendredi 26 octobre 2007

Rdv OM Nadel

/// Compte-rendu

Créer des analogies fortes
>> façon de nouer sa cravate - prix du pétrôle
Rapport du mot à la forme - Faire comprendre un phénomène par un autre phénomène

Trouver des systèmes
>> info protégée - ouverture difficile - ouvre-boîte

Classer les infos
- dangeureuses
- difficiles à obtenir

>>> L'Histoire en mode d'emploi

Graphiquement - Couches de dessins
>> un dessin
>> des infos supplémentaires en calque

Les couches de l'information
>> information vérifiée
>> rumeur
>> ...

vendredi 19 octobre 2007

Rdv Charlet Denner

/// Compte-rendu

Consommateur endormi - Processus d'éveil
Voyage de Gulliver - Laputa

Les légos
monter - démonter- découvrir - se "construire" un point de vue
>> notice technique - décoder - des outils pour construire - des outils pour déconstruire
>>> univers du bricolage - notice technique - ingrédients